Retour sur la mobilisation du 28/11/21 – Terug op de mobilisatie van 28/11/21

NL hieronder

FR/ Ce dimanche 28 novembre, nous étions entre 5.000 et 8.000 personnes à manifester dans les rues de Bruxelles pour que les pouvoirs publics assument enfin pleinement la responsabilité collective des violences faites aux femmes et minorités de genre. Un cortège coloré, diversifié et motivé qui a bravé la pluie pour que les lignes continuent de bouger mais désormais plus vite, plus fort, plus loin, pour toutes et dans le bon sens. Un village féministe et antisexiste pour échanger sur les réalités des violences, les stratégies pour s’en défendre et les alternatives à y opposer. Et un final en musique avec des performances bien boostantes pour se donner de la force pour la suite

Malgré ce bilan globalement positif, nous reconnaissons et condamnons les violences qui ont été produites par des manifestant-e-s à l’encontre d’autres manifestant-e-s. Nous marquons notre soutien à toutes les personnes qui en ont été victimes. Nous tenons à rappeler que cette manifestation féministe  appartient à toutes les victimes des violences patriarcales: les femmes cis hétéros comme les personnes LGBTQIA+, blanches ou racisées, avec ou sans papiers, avec ou sans emploi, valides ou en situation de handicap, jeunes ou vieilles, abolitionnistes ou réglementaristes. 

Chacun-e y a sa place légitime et a le droit de s’y sentir en sécurité sans avoir besoin pour cela d’agresser d’autres manifestant-e-s. 

Au-delà de ce qui s’est passé le 28 novembre, aucune expression de violence n’est tolérable entre nous, qu’elle soit verbale, comportementale et encore moins physique. 

Nous sommes, chacun-e et collectivement, responsables d’y veiller pour que cela ne se reproduise plus à l’avenir, c’est d’autant plus inacceptable au sein d’une manifestation contre les violences patriarcales. 

C’est en nous respectant, en évitant les amalgames et interprétations abusives, en prenant soin les un-e-s des autres et en prenant la pleine mesure des systèmes d’oppression dans lesquels nous baignons tou-te-s et qui sont à combattre avec la même fermeté depuis la position que nous occupons qu’on arrivera à construire vraiment ensemble une force capable d’en finir pour de bon avec les violences patriarcales

L’année prochaine, nous marcherons à nouveau toutes ensemble dans le respect, la solidarité et la bienveillance. Et, d’ici-là, nous poursuivrons chaque jour et jusqu’au bout cette lutte quotidienne qui est loin de se résumer à une seule journée internationale

NL/ Op zondag 28 november 2021 betoogden 5.000 à 8.000 mensen in de straten van Brussel om te eisen dat de overheid eindelijk de volle verantwoordelijkheid opneemt voor geweld op vrouwen en genderminderheden. Een bonte en gevarieerde stoet die de regen trotseerde om een doorbraak te forceren, maar nu sneller, sterker, verder, voor iedereen en in de goede richting. Een feministisch en antiseksistisch dorp om te discussiëren over de realiteit van geweld, de strategieën om zich ertegen te verdedigen en de alternatieven om zich ertegen te verzetten. En een muzikale afsluiter met opbeurende optredens als bron van kracht voor de toekomst.

Ondanks de over het algemeen positieve balans, erkennen en veroordelen wij het geweld onder demonstranten. Wij betuigen onze steun aan alle slachtoffers. Wij herinneren eraan dat deze feministische manifestatie alle slachtoffers van patriarchaal geweld toebehoort: cisvrouwen, LGBTQIA+ mensen, wit of gekleurd, met of zonder papieren, valide of mindervalide, jong of oud, voor of tegen de afschaffing van prostitutie. Iedereen heeft een legitieme plaats in de betoging en het recht zich er veilig te voelen. Er moeten helemaal geen andere manifestanten aangevallen worden.

Na hetgeen er op 28 november is gebeurd, benadrukken we dat geen enkele uiting van geweld tussen ons aanvaardbaar is, noch verbaal, noch gedragsmatig en nog minder fysiek.  Wij zijn er allen verantwoordelijk voor dat dit in de toekomst niet meer kan gebeuren. En al zeker niet in een manifestatie tegen patriarchaal geweld.

Het is door elkaar te respecteren, door foutieve interpretaties te vermijden, door voor elkaar te zorgen en door ons terdege bewust te zijn van de onderdrukkingssystemen die ons allemaal onder de knoet houden en die met gelijke vastberadenheid bestreden moeten worden vanuit de positie die wij innemen, dat wij erin zullen slagen samen de kracht op te bouwen om voorgoed een einde te maken aan het patriarchale geweld.

Volgend jaar zullen we allen samen stappen in respect, solidariteit en welwillendheid. Tot dan zullen wij deze dagelijkse strijd, die verre van opgelost geraakt met één enkele internationale dag, voortzetten tot het niet meer nodig is.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :